TON COURT POUR L'EGALITEE

24 février 2017 • 20h

La campagne HeforShe menée par ONU Femmes avait pour objectif de sensibiliser les hommes et les garçons à l’égalité et de les encourager dans la mise en œuvre d’actions pour l’élimination de toutes les discriminations et violences envers les femmes et les filles.
Elle portait trois messages :
 • Les femmes et les filles continuent d’être victimes de discriminations et de violences, partout dans le monde ce qui est inacceptable ;
 • La lutte contre les stéréotypes et les inégalités n’est pas un enjeu uniquement féminin mais pose une question de société qui concerne aussi les hommes ;
 • Si l’on veut atteindre l’égalité un jour, les hommes aussi doivent s’exprimer, briser les tabous et les stéréotypes et s’engager.
 
Dans le cadre de cette campagne, en septembre 2014, avec le soutien d’Emma Watson, Ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes, le Comité ONU Femmes France, le Centre Hubertine Auclert, Centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, et le Pôle Égalité femmes hommes de l’Université Paris Diderot lançaient la première session du concours à destination des étudiants et des étudiantes intitulé Ton Court pour l’Égalité.

Ouvert à tou-te-s les jeunes de 18 à 25 ans, il les invite à proposer des films d’une durée de 30 à 180 secondes sur la thématique de l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations sexistes. Il les incite à réfléchir sur les enjeux de l’égalité pour les jeunes aujourd’hui.

MAHA HAJ • Personal Affairs

24 février 2017 • 20h

Maha Haj a grandi et vit à Nazareth. Elle continue d'y travailler en tant que scénariste, script-doctor et chef décoratrice. Personal Affairs est son premier long métrage.

SARAH SAIDAN • Beach Flags

25 février 2017 • 14h

Sarah Saidan est une réalisatrice de films d'animation. Iranienne et née en 1978, elle étudie le graphisme à l'université puis obtient un master en animation. Elle réalise deux films en Iran. 

 

En 2009, elle arrive en France pour intégrer l’école de réalisation de films d’animation de La Poudrière. Elle y réalise trois courts-métrages.

 

En 2011, elle commence à travailler sur Beach Flags, un film produit par Sacrebleu productions et Folimage avec le soutien d'Arte. 

KHADIJA AL-SALAMI • Moi, Nojoom, 10 ans, Divorcée

25 février 2017 • 14h

Forcée par son oncle à se marier à l’âge de 11 ans avec un homme de 20 ans son aîné, Khadija al-Salami s’est rebellée contre les valeurs tribales de sa famille. Elle a osé quitter son mari et réclamer un divorce. Elle a ensuite échappé à la pression sociale grâce à un travail à la télévision locale tout en continuant à aller à l’école le matin.

 

A 16 ans, elle reçoit une bourse qui lui permet de réaliser son rêve : suivre des études universitaires aux États-Unis. Elle obtient brillamment un Master en production et direction de film de l’American University de Washington.

 

Khadija réside en France depuis de nombreuses années. Elle a réalisé plus de 25 documentaires dont la plupart a pour sujet les femmes et les jeunes filles dans le Yémen contemporain. Elle a remporté de nombreux prix internationaux pour son œuvre, dont le dernier en 2014 au Dubaï International Film Festival pour Nojoom

 

Elle est Chevalier de l’Ordre des Art et des Lettres et détentrice de la Légion d’Honneur.

MARIE-CHRISTINE COURTES • Sous tes Doigts

25 février 2017 • 17h

Après des études de Lettres (Maîtrise) et d’Histoire (Licence), Marie‐Christine Courtès obtient en 1993 le diplôme du Centre de Formation des Journalistes de Paris.

 

De 1994 à 1997, elle coordonne les journaux en français pour les chaines TVK (Télévision nationale cambodgienne) et VTV (Télévision nationale vietnamienne), avant de travailler comme correspondante au Cambodge pour l’agence américaine Worldwide Television News.

 

En 2004, elle réalise son premier film documentaire, Le Camp des Oubliés puis, en 2012, suit à la FEMIS une formation d’écriture de long métrage.

ZAYNE AKYOL • Gulîstan, Terre de Roses

25 février 2017 • 17h

D’origine kurde, mais née en Turquie, Zaynê Akyol a grandi au Québec. Elle y réalise en 2009 un premier court métrage documentaire, Isminaz, qui remporte le Prix du jury au concours Racines de Radio-Canada. En 2010, elle réalise un moyen-métrage documentaire, Iki Bulut Arasinda - Sous Deux Ciels, qui est primé au Festival Vidéastes recherché(es), Prix du jury et du public et aux Rendez-vous du cinéma québécois (Prix Vox). L’exil, l’immigration et l’attente sont au cœur de ces premiers essais cinématographiques qui se déroulent entre le Québec et la Turquie.

En 2012, elle se consacre à l’écriture de son premier long métrage documentaire, Terre de roses, Mon Nom est Gülistan, dont le scénario a été sélectionné pour participer au Doc Station (Berlinade Talents) dans le cadre du Festival international du film de Berlin. Porté à l’écran, le film sort aujourd’hui sous le titre de Gulîstan, Terre de Roses. Avec cette œuvre personnelle qui s’attache au quotidien des femmes qui luttent dans les rangs du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) contre le groupe armé État islamique (Daech), la cinéaste montre ses préoccupations pour des sujets politiques dont elle traite parfois à l’occasion de conférences. Une façon pour elle de rester en lien avec ses racines kurdes et de réfléchir à l’état du monde à l’heure de l’intensification des combats au Moyen-Orient et des conflits qui s’internationalisent.

JOANNA QUINN • Girl's Night Out

25 février 2017 • 19h

Joanna Quinn est née à Birmingham en Anglerre, Elle est considérée comme l’une des figures les plus célèbres de l’animation. Elle a remporté de très nombreux prix notamment Emmy Awards, BAFTA, et plus de 90 prix du jury à des festivals d’animation majeurs.

 

Ses films ont reçu deux nominations aux Oscar : l’une pour Famous Fred en 1996 et l’autre pour The Wife of Bath en 1998.

 

Son dernier film Dreams and Desires a remporté de très nombreux prix internationaux dont le Prix du Meilleur Court-Métrage d’Animation Européen. De nombreuses rétrospectives sur le travail de Joanna sont organisées dans le monde entier.

LAURENCE ARCADIAS • Tempête dans une Chambre à Coucher

25 février 2017 • 19h

Laurence Arcadias enseigne au département Animation du Maryland Institute Collège of Art à Baltimore, USA. Après avoir étudié la gravure et le cinéma expérimental, Laurence démarre sa carrière comme illustratrice et animatrice à Antenne 2 tout en réalisant ses propres films d’animation.

 

En 1988, elle reçoit le prix de la meilleure série TV du festival d’Annecy pour Alex. Elle est invitée en résidence d'artiste par le laboratoire de recherches d’Apple computer (ATG) en Californie où elle découvre l’animation sur ordinateur. Elle travaille ensuite pour différentes sociétés en créant des personnages, des animations, des jeux interactifs, tout en continuant à créer ses propres films.

JULIETTE MARCHAND • Tempête dans une Chambre à Coucher

25 février 2017 • 19h

Juliette Marchand fait ses études à l'ENSAD avec une spécialisation en vidéo et cinéma d'animation. Son savoir-faire lui permet de travailler dans divers studios d'animation en tant qu'animatrice, accessoiriste et parfois réalisatrice. Elle part en résidence à Baltimore où elle collabore à l'écriture et la réalisation du film Tempête dans une Chambre à Coucher.
 

MICHAELA PAVLATOVA • Tram

25 février 2017 • 19h

Michaela Pavlatova est originaire de République Tchèque.

 

En 1987, elle est diplômée de l’Académie des Arts, de l’Architecture et du Design de Prague et commence ainsi sa florissante carrière de réalisatrice de films d’animation. Le court métrage Reci, Reci, Reci / Words, Words, Words est nominé aux Oscars en 1991 et récompensé de nombreux prix à travers le monde à l’instar du court métrage Repete réalisé  en 1995, suivi de This could be Me en 1995, Forever and Ever en 1998, Graveyard en 2001, Taily Tales en 2002, Laila et Le Carnaval des Animaux en 2006 et enfin Children of Night en 2008.

 

Aujourd’hui professeur dans plusieurs écoles d’arts et d’animation (Prague, San Francisco, Harvard), Michaela Pavlatova travaille et vit à Prague.

FLORENTINE GRELIER • Ru

25 février 2017 • 19h

Diplômée d'un DMA en cinéma d'animation et d'un Master professionnel en réalisation, Florentine aime explorer les nombreuses techniques du cinéma image par image.

 

Après un premier film en marionnette animée, elle réalise son court métrage Ru, achevé dans un cadre professionnel et produit par LES 3 OURS.

 

Depuis la fin de ses études, elle enseigne le cinéma d'animation et encadre des ateliers d'initiation tout en poursuivant ses expérimentations.

FLORENCE MIAILHE • Conte de Quartier

25 février 2017 • 19h

Florence Miailhe sort diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs en 1980, spécialisation gravure. Parallèlement à son activité de peintre, elle travaille comme maquettiste et illustratrice pour la presse. Après une série d’expositions sur le thème du hammam elle réalise en 1991 son premier film d’animation : Hammam.

 

En 1995, elle termine son second film, Schéhérazade et en 1996 elle réalise pour ARTE Histoire d’un Prince devenu Borgne et Mendiant, diffusé à l’occasion d’une soirée thématique sur les Mille et Une Nuits.

 

Au Premier Dimanche d’Août a obtenu notamment le César du Meilleur Court-Métrage 2002.

 

L’animation est une étape essentielle dans ses recherches plastiques.

IRENE & ISABEL CHICA • The Wind-Ups

25 février 2017 • 19h

AMELIE HARRAULT • Mademoiselle Kiki et les Montparnos

25 février 2017 • 19h

CHLOE MAZLO • Les Petits Cailloux

25 février 2017 • 19h

Chloé Mazlo a étudié le graphisme aux Arts Décoratifs de Strasbourg de 2002 à 2007. Son film de fin d’études L’Amour m’anime a été sélectionné dans une vingtaine de festivals et diffusé sur Canal +.

 

En 2010, elle réalise Deyrouth, documentaire animé sous forme de carnet de voyage au Liban, le pays d’origine de ses parents.

 

Elle prépare son prochain film Conte de Fées à l’Usage des Moyennes Personnes, adapté de la nouvelle éponyme et inachevée de Boris Vian

 

Elle réalise des installations vidéos et crée avec succès des jeux pour enfants tel que Astropolo.

CLAIRE BATAILLE, VICTOR DULON, PIERRE HERZIG, GAEL LANG, LEA PARKER • Hé Mademoiselle !

25 février 2017 • 19h

BORIS CARQUILLAT, JASMINE GHOREISHI, PIERRE-ALEXANDRE GOMEZ, AGATHE JEANNIN, ALICIA SUDRE • La Vague

25 février 2017 • 19h

LAURA BOUQUET, RAPHAEL CHRISTIEN, CLOTILDE GILLARDEAU, MATTHIEU LAILLER, ROMAIN MACE, MELODIE MOUTON • Au Fil de l'Âge

25 février 2017 • 19h

CAMILLE CHAIX, HUGO JEAN, JULIETTE JOURDAN, MARIE PILLIER, KEVIN ROGER • The Short Story of a Fox and a Mouse

25 février 2017 • 21h

ALETHEA ARNAQUQ-BARIL • Angry Inuk

25 février 2017 • 21h

Alethea Arnaquq-Baril est une cinéaste inuite de l’Arctique canadien, où est établie sa maison de production, Unikkaat Studios.

 

Pour réaliser son documentaire primé Tunniit: Retracing the Lines of Inuit Tattoos, diffusé sur les ondes d’APTN, Alethea a parcouru l’Arctique pour s’entretenir avec des aînés sur les pratiques du tatouage inuit et sur les causes de sa disparition quasi totale — avant de se faire faire elle-même un tatouage facial traditionnel.

 

Elle a aussi réalisé le fascinant court métrage Inuit High Kick, l’animation de l’ONF récompensée Lumaajuuq, ainsi que le court métrage d’animation Sloth. Ce dernier faisait partie des 15 courts métrages sélectionnés par le réputé programmateur Danny Lennon pour le programme de projections de Téléfilm Perspective Canada présenté au Marché du film du Festival de Cannes.

 

Alethea Arnaquq-Baril est productrice exécutive du film primé Throat Song de Miranda de Pencier. Elle a également coproduit le long métrage documentaire de John Walker Arctic Defenders et, avec White Pine Pictures, le long métrage documentaire Experimental Eskimos. Plus récemment, Alethea a réalisé Aviliaq: Entwined dans le cadre du projet Embargo.

EMMANUELLE GAUME • Elle s'appelle Alice Guy

26 février 2017 • 14h

Productrice, journaliste, animatrice d’émission radio et télé depuis 1996, Emmanuelle Gaume s’est plongée en 2012 dans la vie extraordinaire d’Alice Guy, la première femme cinéaste de l’histoire. Après trois ans de recherches, elle a d’abord publié un roman biographique chez PLON en 2015 qui relate le destin exceptionnel d'Alice Guy née en 1873 et morte en 1968. 

 

Puis elle a réalisé en février 2016 un film documentaire produit par France 3 et Gaumont qui dresse le portrait de cette pionnière du cinéma à travers ses films. C’est l’histoire d’une femme totalement animée puis dévorée par sa passion pour le cinéma et pour un homme qui l’a aidée (avant de la ruiner !)  à devenir ce qu’elle voulait être : la première cinéaste au monde.

CLARA & JULIA KUPERBERG • Et la Femme créa Hollywood

26 février 2017 • 18h

Les sœurs Kuperberg, réalisatrices et productrices, se sont spécialisées depuis dix ans et près de 40 documentaires, dans la culture et l’histoire américaines à travers des films aussi éclectiques que Milos Forman, un Outsider à Hollywood, Hollywood et les Hommes, Los Angeles, Cité du Film Noir, Steve Schapiro et les Icônes Américaines, ou encore This is Orson Welles sélectionné au dernier Festival de Cannes (Cannes Classics).

MANUELA BASTIAN • Where to, Miss ?

26 février 2017 • 20h

Manuela Bastian est né en 1987 à Munich (Allemagne). Elle a étudié l’art à l’Académie des beaux-arts de Munich de 2009 à 2011.

 

Elle part en Inde en 2011, et y réalise le film documentaire Pink Struggle.

 

Depuis 2012 elle étudie le cinéma documentaire à l’Académie de cinéma du Bade Wurtemberg.

Please reload

© Femmes en Cinéma • 2017-2019

  • Facebook App Icon
picto-email-p5.png